Le GIP littoral

Le Groupement d’Intérêt Public Littoral Aquitain

Le littoral aquitain comprend 240 kilomètres de côtes sableuses adossées au plus grand massif forestier européen et 30 kilomètres de côtes rocheuses. Un milieu naturel riche mais fragile, encore préservé et sensible aux phénomènes d’érosion. Un espace de vie et d’activité pour 450 000 habitants et de loisirs pour plus 2 millions de touristes chaque été.

Lien externe Site Internet du GIP Littoral

Le tourisme et le développement des zones côtières furent l’objet d’une politique publique d’aménagement portée par une mission interministérielle (MIACA) dans les années 1960-1970. On lui doit d’avoir protégé le littoral d’une urbanisation excessive. Depuis la fin des années 80,  les territoires ont fortement évolué et le Conseil régional d’Aquitaine a souhaité relancer la réflexion sur l’aménagement du littoral et mettre en œuvre une politique ambitieuse et concertée.

Ainsi , en 2006, afin de disposer d’un outil opérationnel pour mener cette politique, le Conseil régional d’Aquitaine, les services de l’État, les Conseils généraux de la Gironde, des Landes et des Pyrénées Atlantiques, deux communautés d’agglomération et dix communautés de communes du littoral – dont celle de Mimizan représentée par son président, Christian Plantier - ont décidé de s’unir dans une gouvernance commune, formalisée par un groupement d’intérêt public (GIP), pour coordonner les actions locales autour d’une stratégie et d’un plan partagé de développement durable du littoral aquitain.

Deux opérations d’envergure sont, aujourd’hui, en cours sur le territoire de la CCM dans le cadre de cette politique : voir opérations et projets en cours

  • l’élaboration d’une stratégie locale de gestion du trait de côte intégrant le fonctionnement hydraulique et sédimentaire du Courant de Mimizan ;
  • l’étude d’un aménagement durable du littoral avec la définition d’un nouveau type de station balnéaire à l’horizon 2020-2040 : la CCM a été retenue le 1er juillet 2013 comme l’un des 3 sites tests par le GIP Littoral Aquitain.