Les pistes cyclables

Un réseau de pistes cyclables

De nombreuses améliorations ont été réalisées sur les pistes cyclables du territoire, comme des créations de voies nouvelles, qui aujourd’hui constituent un véritable réseau interconnecté avec comme épine dorsale la Vélodyssée. Un réseau de plus de 45 km, aménagé grâce à des fonds européens, de l’Etat, du Conseil général et de la Région et qui irrigue le territoire du Nord au Sud, en longeant la côte, et d’Est en Ouest, en reliant une grande partie des communes membres : de Pontenx-les-Forges à Mimizan-Plage. Un nouvel itinéraire permettant de relier Bias à Mimizan est prévu.

 

En 2016, la CCM a consacré un budget de 120 000 € entièrement dédié aux interventions techniques et à l’entretien des 45km qui maillent le territoire du Nord au Sud. En partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et le Département des Landes, elle a également souhaité se doter d’éco-compteurs, un nouveau dispositif d’observation des pratiques loisirs sur les véloroutes et voies vertes pour mesurer l’évolution de la fréquentation quantitative de ces itinéraires.

La Vélodyssée est le nom que prend la Véloroute Atlantique lorsqu’elle traverse la France, de Roscoff en Bretagne jusqu’à Hendaye au Pays Basque. Un itinéraire de 1 200 km entièrement destiné à la circulation des vélos et au cyclotourisme. Inaugurée au printemps 2012, elle fait la part belle à l’itinérance avec des hébergements, des aires d’étapes, des services aux usagers, sans oublier l’uniformisation de la signalétique – panneaux d’information et de découverte - sur l’ensemble du parcours.

Plusieurs pistes cyclables traversent le territoire :

  • au Nord, venant de Sainte-Eulalie-en-Born, la Vélodyssée entre sur le territoire à hauteur du lac de Mimizan-Aureilhan, puis se dirige vers Mimizan-Plage par la « piste des dunes » ;
  • puis elle traverse entièrement la station balnéaire de Mimizan-Plage avec une jonction Nord-Sud sur le pont du Courant ;
  • en prenant la direction de Leslurgues et Lespecier, la Vélodyssée poursuit son chemin vers le Sud en direction de Contis ;
  • au départ de Pontenx-les-Forges, d’Est en Ouest, une autre piste cyclable permet de rejoindre Mimizan-Plage à travers la forêt cultivée et les quartiers résidentiels de Pontenx, Saint-Paul en Born, Aureilhan et Mimizan-Bourg en passant par les rives du Courant, côté Sud ou côté Nord parallélement à l’avenue de la Plage ;
  • au carrefour de la papeterie de Gascogne, il est possible de rejoindre la station balnéaire, par le Nord en empruntant la « piste des dunes », qui démarre avenue de la Plage et débouche derrière le camping municipal et rejoindre ainsi la Vélodyssée.

N’hésitez pas à contacter l’office intercommunal de tourisme où une carte des pistes cyclables est aussi disponible.

Piste cyclable et voie verte, quelles différences ?

Tandis que les pistes cyclables sont destinées uniquement à l’usage du vélo,

les voies vertes peuvent être fréquentées par d’autres usagers : piétons, rollers, poussettes…

Sécurité

La CCM a réalisé sur les pistes cyclables un marquage au sol, tous les 200 mètres, composé d’une lettre et de 2 chiffres pour permettre aux usagers de se positionner en cas d’appel au secours.

Des panneaux pour se repérer

Plusieurs types de panneaux sont disponibles sur les parcours pour servir de guide et faciliter la découverte de notre territoire. Le premier type est constitué des « Relais infos services » RIS qui proposent une cartographie des itinéraires et des alentours, des informations utiles, comme par exemple les loueurs et réparateurs de vélos situés à proximité, des notes sur les sites remarquables et des illustrations. D’autres dits « d’interprétation » seront disposés sur des aires d’étapes avec des contenus ludiques et pédagogiques sur la formation des dunes et des lacs, la forêt cultivée des Landes ou encore l’histoire de la station balnéaire de Mimizan, baptisée « la perle de la Côte d’Argent ». Enfin, une dernière catégorie de panneaux dits « patrimoniaux » indiqueront les éléments remarquables du petit patrimoine, lavoir, fontaines, bornes de Sauveté, à proximité des pistes cyclables.

Le vélo un mode de déplacement alternatif

Si les pistes cyclables du territoire sont un vecteur pour le développement du tourisme, elles permettent également d’envisager, tout au long de l’année, pour de courts déplacements quotidiens une alternative à l’automobile. Le vélo est un moyen de locomotion à la fois écologique et convivial. Un développement du réseau des pistes cyclables qui est en phase avec les enjeux actuels du développement durable et cohérent avec la démarche TePOS dans laquelle s’est engagée la CCM.