La politique du logement

La CCM est un territoire balnéaire avec un environnement naturel particulièrement convoité. Pour être capable de satisfaire à la demande de logements accessibles – offre de foncier insuffisante ou à un prix dissuasif pour des foyers modestes – elle a décidé d’offrir différentes possibilités aux primo-accédants et aux personnes désireuses de s’installer sur son territoire. Elle décline ainsi différents outils avec une attention particulière portée aux nouveaux modes d’habitat susceptibles de résoudre l’équation sociale, environnementale et économique en proposant différents types d’aides à la construction, la réhabilitation ou le réaménagement.

Une politique définie au sein d’un programme local de l’habitat. C’est le document essentiel d’observation, de définition et de programmation des investissements et des actions en matière de politique du logement à l’échelle d’un territoire. Il a été défini pour une durée de 5 ans (2008-2013). La CCM y intègre la construction bois dans l’identité de son territoire. Ainsi les programmes des deux lotissements, Pyramide II à Mimizan et Petit Jean à Saint-Paul en Born, ont été résolument orientés vers le développement durable, avec des vocations sociales et écologiques, comme un dispositif incitatif pour les acquéreurs de lots construisant essentiellement en ossature bois et pin des Landes.

L’action phare du plan local de l’habitat est l’opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) qui s’achèvera en 2014. Cette opération qui permet aux propriétaires-bailleurs ou occupants de bénéficier d’aide publique pour la réhabilitation de leurs logements est dotée d’une enveloppe globale de 2,6 millions d’€ sur les deux territoires de la CCM et de Côte Landes Nature.

Gens du voyage

Dans le cadre du Schéma départemental d’accueil des gens du voyage, la CCM s’était engagée à réaliser une aire d’accueil, inscrite par ailleurs au sein du programme local de l’habitat – volet adapatation du logement aux publics spécifiques. Le territoire de la CCM compte aujourd’hui une aire d’accueil de 16 places et une aire de grand passage de 160 places. La gestion des équipements d’accueil est mutualisée avec la communauté de communes des Grands Lacs.

Aire d’accueil d’Aureilhan

Elle est adaptée pour un public semi-sédentaire et les occupants peuvent y rester pour un temps long, sauf au mois de mai lors de l’entretien annuel. Cette aire est composée de 8 emplacements pouvant contenir chacun 2 caravanes. Chaque emplacement est équipé de sanitaires et d’un coin pour la cuisine. L’eau et l’électricité sont gérées par compatage individuel en prépaiement automatisé. L’aire d’accueil a été mise en service en août 2010.

Aire de grand passage de Mimizan

L’ancienne aire de grand passage a changé de destination afin de répondre à l’urgence de la situation post-tempête en 2009 et aux sollicitations des opérateurs locaux de la filière bois, une nouvelle aire a été créée à hauteur du carrefour de la route de l’aérodrome. Adapté à un public itinérant (15 jours maximum) le parc est scindé en deux espaces pouvant accueillir un petit groupe de 40 caravanes et un grand de 120 caravanes. L’eau et l’électricité font l’objet d’un tarif journalier forfaitaire à l’emplacement.